Aller faire son épicerie: un casse-tête hebdomadaire

 

Pardonnez le langage cru, mais on s’entend que depuis la pandémie, c’est pas mal plus compliqué qu’avant d’aller faire ses courses.

Certains superviseurs sont plus sévères que des douaniers. Ça, c’est sans parler des foutues flèches au sol qui nous forcent à respecter la direction des allées, donc pas question de se tromper!

Évidemment, toutes ces mesures sont mises en place pour le bien et la santé collective et on en est reconnaissant… Mais c’est plus fort que nous, on rêve déjà d’un éventuel retour à la normale.