Ce capteur sans batterie analyse l'extérieur pour vous protéger la peau

Le capteur portable et l’application mobile My Skin Track UV permettent de mesurer notre exposition entre autres aux rayons UV, à la pollution, et au pollen.

Vivre à notre époque, même avec toutes les avancées technologiques amusantes qui sont mises à notre disposition, c’est aussi malheureusement devoir subir les changements climatiques et les conséquences sur notre peau.

Des facteurs, comme la pollution grandissante, peuvent accélérer le vieillissement de notre apparence et, si l’on se protège mal, même créer des problèmes beaucoup plus graves à long terme comme le cancer.

Pourquoi donc ne pas tirer profit des technologies que nous avons développées au fil des années? C’est exactement la question que s'est posé le laboratoire dermatologique La Roche-Posay et l’institut de recherche et de développement de L’Oréal avant de se lancer dans la création de leur projet My Skin Track UV.

Une première en son genre

My Skin Track UV, c’est la combinaison d’un petit capteur électronique portatif et de son application mobile. La connexion entre les deux se fait grâce au mode de communication en champ proche, plus communément appelée NFC.

La particularité de ce capteur, c’est qu’il fonctionne à l'énergie solaire, donc sans batterie. Les données sont directement transmises à l’application mobile à partir d’une fonction à pression. Suffit de taper son capteur à son téléphone, comme on le ferait pour le paiement sans contact, pour que l’app se mette à jour.

Non seulement ça permet de ne pas avoir besoin d’être connecté à internet pour procéder au transfert d’information, mais ça implique également que même si on ne l’utilise pas souvent, la qualité n’en sera pas affectée. Si on l’entretient bien, il peut nous durer plusieurs années.

Trois données importantes pour la peau sont analysées: les rayons UV, la pollution et les allergies. La raison est assez explicite, puisque c’est maintenant bien connu que le soleil, la pollution et les allergènes sont la cause de plusieurs problèmes de peau.

uv track bg

Le traqueur est tout petit, donc c’est facile de l’accrocher n’importe où.

Des recommandations personnalisées

L’analyse se fait en trois étapes. Premièrement, le capteur mesure. Pour ça, il faut l’accrocher sur soi, mais les possibilités sont vraiment exhaustives. On peut l’accrocher à son manteau, sa chemise ou encore à son sac ou sa montre.

Deuxièmement, l’application nous donne des conseils sous la forme de notifications selon les préoccupations que l’on a indiqué avoir.

Finalement, on nous fait des recommandations de produits qu’il serait intéressant de se procurer. Évidemment, puisqu’il s’agit d’une technologie développée par La Roche-Posay et l’institut de recherche et de développement de L’Oréal, ce sont leurs crèmes que l’on recommande.

Cependant, rien ne nous oblige à acheter les produits que l’on nous propose, mais ça nous donne quand même un bon indice des index qui affectent quotidiennement notre peau.

Le petit capteur est vendu à 80$, et l’application My Skin Track UV est compatible autant avec les téléphones cellulaires qui fonctionnent avec Android que ceux qui fonctionnent avec iOS.    

En savoir plus sur le capteur My Skin Track UV de La Roche-Posay

Petit bloc bas de chronique