Ces films « gratuits » cachent en fait des logiciels malveillants

Un rapport de Kaspersky montre à quel point les pirates informatiques profitent de la culture populaire pour propager des logiciels malicieux dans notre ordinateur pour nous espionner et voler nos informations personnelles.  

Évidemment, les pirates informatiques n’ont aucun scrupule. On l’a bien compris récemment alors que certains d’entre eux ont profité de l’épidémie du Coronavirus pour propager un malware

Dès que quelque chose est populaire, des gens mal intentionnés veulent s’en emparer et remplir notre ordinateur de logiciels indésirables au passage. 

malware téléchargement films streaming

Plusieurs sites malveillants utilisent la culture populaire pour propager leurs malwares.  

Les films de l’heure, une mine d’or 

Les experts en sécurité de chez Kaspersky ont trouvé plusieurs sites web qui promettent le téléchargement gratuit des films de l’heure sous diverses formes: des fichiers torrents, de la diffusion continue ou des liens sur lesquels il faut cliquer.  

20 sites d’hameçonnage et plus de 900 fichiers malveillants ont été découverts par la firme de sécurité en plus de comptes Twitter dédiés à la promotion de ces sites malveillants.  

Les pirates utilisent plusieurs moyens pour arriver à leur fin et savent se montrer assez créatifs. Parfois on nous demande de télécharger un logiciel qu’on nous promet inoffensif, d’autres fois on nous demande de répondre à un sondage. 

Toutefois une chose est sûre, on n’arrivera jamais à visionner le film, peu importe ce que l’on fait. Pire encore, notre ordinateur risque d’être infecté d’un malware quelconque. 

malware téléchargement illégal film

Un exemple de site d’hameçonnage tel que décelé par Kaspersky. 

 

Plusieurs des films de l’année nominés aux Oscars se sont retrouvés dans la liste de Kaspersky.

  • Le plus récent Joker s’est retrouvé associé à plus de 300 fichiers malveillants ;
  • Le film de guerre 1917 à plus de 200 ; 
  • Le film dernier film de Scorsese The Irish Man en a cumulé presque 180 ;
  • Once Upon a Time in... Hollywood de Tarentino en avait pour sa part 150.

Il y a certains trucs que l’on peut suivre pour ne pas se faire piéger, comme de s’assurer que les sites que l’on visite sont authentiques et commencent par « https », ou encore de faire la différence entre les types d’extensions de fichiers. Jamais une vidéo ne va terminer par « .exe ».

Évidemment, le plus prudent reste de se fier seulement aux plateformes de diffusion de contenu connues. En cas de doute, c’est toujours mieux de s’abstenir, alors que plusieurs de ces plateformes sont de toute façon illégales.

Des hackers utilisent le coronavirus pour propager un malware

Movieflix: un site de streaming meilleur que Netflix? Vraiment pas!

Les séries les plus piratés et avec le plus de virus sur le web

Petit bloc bas de chronique
Trousse optimiser cellulaire téléphone intelligent François Charron