Facebook peut savoir quand vous avez eu votre dernière relation sexuelle!

Certaines applications mobiles dédiées au suivi menstruel partagent les informations intimes de millions de femmes avec Facebook pour aiguiser son ciblage publicitaire.

Bien que ça ne me concerne pas directement, c’est connu que plusieurs femmes utilisent une application mobile pour le suivi de leurs règles. Ce genre d'app contient évidemment plusieurs informations personnelles et intimes.

Pour qu’elles soient les plus précises possibles, elles demandent de l’information très spécifique. On parle d’humeur, de symptômes, de moyen de contraception ou même de date des derniers rapports sexuels et s’ils sont protégés ou non.

Logiquement, on pense que ces informations sont gardées en sécurité dans l’application. Apparemment, il faut faire plus attention que ça.

Facebook sexe suivi periode menstruelle publicite

Facebook sait peut-être à quand remonte votre dernière relation sexuelle.

N’importe quelle information peut servir à la publicité

Buzzfeed News a appris que certaines de ces applications, comme Mia Fem ou Maya, partagent ces informations avec des applications tierces, dont Facebook.

Les applications menstruelles prétendent que toutes les informations demandées sont nécessaires pour que les résultats soient les plus précis et personnalisés possible. Puisqu’il s’agit d’un sujet complexe et sérieux, on répond aux questions le plus honnêtement possible.

La grande majorité de ces informations sont ensuite données à Facebook pour qu’il puisse aiguiser son système de publicités ciblées.

Par exemple, les annonceurs sont intéressés de savoir l’humeur du public, parce que ça peut aider à déterminer s’ils seront plus susceptibles d’acheter ou non.

Grâce aux informations recueillies dans des applications de suivi menstruel, les compagnies peuvent savoir si une femme essaie de tomber enceinte, et donc diriger des publicités spécifiques dans leurs fils actualités.

Puisqu’on lit rarement les conditions d’utilisation de fond en comble, les applications mobiles en profitent pour prendre nos informations et les partager massivement.  

C’est facile d’oublier l’aspect de la vie privée au profit de l’efficacité d’une application. Cependant, il faut être prudent et ne jamais oublier que toutes nos informations ont la possibilité d’être partagées.

Facebook veut vos photos nues… pour protéger votre intimité!?

Modifiez les préférences publicitaires que Facebook vous a attribuées

Petit bloc bas de chronique