Facebook retire l'accès à nos données personnelles à des milliers d'apps

Facebook tente d’éviter un nouveau scandale et suspend plus d’une dizaine de milliers d’applications qui ont accès à nos données personnelles.

18 mois ont passé depuis que le scandale Cambridge Analytica a été révélé au grand public. On se rappelle encore toutes les informations volées illégalement par la firme qui nous avait fait réaliser à quel point Facebook en savait sur nous.

L’enquête qui s’est amorcée à ce moment est toujours en cours. On nous avait promis une révision de toutes les applications qui avaient droit à de grandes quantités d’information à notre sujet.

facebook cambridge analytica scandal enquete donnees confidentialite

Le scandale Cambridge Analytica a laissé plusieurs cicatrices chez Facebook.

Des mesures plus ou moins efficaces

Fidèle à eux-mêmes, Facebook reste très vague quant à la nature des applications et aux raisons qui ont mené à leur suspension. On parle plutôt de « raisons diverses ».

Sur son blogue, Facebook nous donne un peu plus de détails. On y lit entre autres une poursuite contre deux hommes qui auraient utilisé des applications de jeu-questionnaire pour extraire les données d’utilisateurs de Facebook.

Facebook a donc suspendu des dizaines de milliers d’applications qui auraient eu accès puis partagé nos données personnelles.

Les cibles sont donc des applications qui ont accès à énormément de nos données et qui ont une tendance vers un non-respect des conditions d’utilisation de Facebook.

De son côté, le réseau social essaie de se défendre en disant qu’il a resserré ses nouvelles règles pour permettre un contrôle plus étroit de l’accès des concepteurs à nos données.

Par exemple, une application ne peut plus demander d’avoir accès aux informations d’une personne à moins qu’elle démontre clairement dans son plan comment ça permettrait d’améliorer significativement l’expérience utilisateur. Permettez-moi d’en douter.

Bien que l’idée demeure toujours d’essayer de donner le moins d’informations possible à Facebook, ce n’est possible que dans une certaine mesure.

Même si certains font le choix de ne pas écrire de statuts ou de ne pas partager de photos, Facebook finit toujours par accumuler de l’information sur nous qu’on le veuille ou non.

Le plus sensé est de se faire à l’idée: avoir un compte Facebook, c’est faire le choix que tout n'est jamais transparent quant à l’utilisation de nos données confidentielles et la protection de notre vie privée. 

Comment retirer les applications qui collectent nos données sur Facebook

Scandale d'informations personnelles sur Facebook: Comment se protéger

Petit bloc bas de chronique