Facebook: 540 millions d'utilisateurs exposés. Êtes-vous protégé?

Une nouvelle brèche de Facebook a été identifiée, alors que des chercheurs ont trouvé les données personnelles de 540 millions d’utilisateurs du média social sur des serveurs publics d’Amazon.

Non, ça ne semble vraiment pas facile pour Facebook de s’assurer de la sécurité des données personnelles de ses utilisateurs. Remarque qu’après le scandale de Cambridge Analytica en 2018, on s’est bien rendu compte que c’était le moindre des soucis de Mark Zuckerberg et son équipe.

Voilà qu’une nouvelle tuile s’abat sur la tête de Facebook, alors que pas moins de 540 millions d’utilisateurs ont vu leurs données personnelles être exposées et être à la portée de tous sur des serveurs publics d’Amazon sans aucun mot de passe.

Facebook brèche faille sécurité 540 millions comptes utilisateurs exposés serveur public Amazon S3

Une nouvelle brèche de Facebook a exposé 540 millions d’utilisateurs du média social.

Négligence des applications et entreprises tierces

On le sait, Facebook collecte énormément de données sur nous. Des données qui étaient loin d’être protégées par le passé auprès des applications tierces comme l’a démontré le scandale Cambridge Analytica. Ce laxisme au niveau de la sécurité a encore des répercussions aujourd’hui.

En effet, des chercheurs de la société de cybersécurité UpGuard ont repéré 146 Gb de données personnelles exposées à la vue de tous sur des serveurs publics d’Amazon S3. Ce ne sont pas moins de 540 millions d’utilisateurs de Facebook qui se retrouvent dans ces fichiers.

Ces fichiers étaient divisés en deux lots.

Le premier appartenait à une plateforme mexicaine de médias numériques du nom de Cultura Colectiva. On y retrouvait les noms des identifiants et des comptes Facebook, les commentaires des utilisateurs, leurs mentions j’aime et réactions, puis autres informations.

Le deuxième était détenu par un éditeur d’applications Facebook du nom de At the Pool. On y retrouvait des identifiants Facebook, les listes d’amis, les photos et vidéos, les centres d’intérêt et même les mots de passe des utilisateurs sur les applications de l’éditeur.

Alerté de la situation, Amazon a de son côté fermé l’accès à ces serveurs, alors que Facebook a ouvert une enquête interne pour savoir exactement ce qui s’est passé selon le journal américain Bloomberg.

Quoi faire pour se protéger sur Facebook

Puisque l’entreprise tierce Cultura Colectiva cible principalement des personnes d’origine latino-américaines, il y a des chances que nos données n’aient pas été exposées. Cependant, ce cas soulève la possibilité que d’autres entreprises ou applications tierces détiennent des informations sur nous et que la sécurité de ces données soit entièrement entre leurs mains.

Après tout, avant le scandale de Cambridge Analytica, Facebook autorisait aux développeurs d’applications sur sa plateforme d’avoir impunément accès à nos données personnelles.

S’il est peut-être trop tard pour certaines données collectées par le passé, il est encore possible de restreindre l’accès à nos données présentement.

Il existe effectivement plusieurs trucs pour protéger nos données personnelles de Facebook, comme:

  1. Donner le moins d’informations personnelles sur notre profil
  2. Retirer l’accès de nos données Facebook à nos applications
  3. Restreindre les autorisations que l’on donne à l’application de Facebook
  4. Retirer notre numéro de téléphone de son compte Facebook
  5. Utiliser un gestionnaire de mot de passe comme 1Password ou Dashlane plutôt que d’utiliser l’identification via Facebook sur une app ou site.
  6. Désactiver le navigateur internet de Facebook pour que le média social collecte moins d’infos sur nous.
  7. Rendre notre profil invisible des moteurs de recherches

 

Ultimement, il y a aussi l’option nucléaire, soit de carrément fermer et supprimer son compte Facebook. Mais ce n’est pas tout le monde qui est nécessairement prêt à franchir cette ligne. 

N’empêche que toute cette histoire ne fait qu’accentuer les doutes que l’on a contre Facebook et sur la sécurité de nos données personnelles sur la plateforme.

 

Un document vous révèle tout ce que Facebook sait sur vous

Une solution pour empêcher Facebook de suivre vos activités sur le web

7 conseils pour ne pas se faire pirater son Facebook

Go ahead. Forget your passwords. 1Password remembers them for you.

Petit bloc bas de chronique
Trousse optimiser cellulaire téléphone intelligent François Charron