Facebook: des messages privés de milliers d'utilisateurs mis en vente

Des pirates informatiques ont mis la main sur des informations de milliers de comptes Facebook et vendent sur le web les messages privés des utilisateurs.

Facebook est embourbé dans un nouveau problème de sécurité, alors que la BBC a révélé que les conversations privées de 81 000 utilisateurs étaient mises en vente sur internet par des pirates informatiques.

De plus, les informations personnelles (courriels et numéros de téléphone) d’environ 176 000 comptes seraient également en vente, alors que les pirates indiquent avoir eu accès à près de 120 millions de comptes Facebook ce dont doutent toutefois des experts en sécurité informatique.

Selon les informations du média britannique, les comptes en question seraient principalement des comptes d’utilisateurs ukrainiens et russes, mais aussi américains, anglais, brésiliens et de divers autres pays.

Il reste que l’on doit demeurer vigilant, puisque nous ne sommes pas à l’abri de cette fuite ou d’une autre.

Facebook pirates informatiques ventes messages privées

Les messages privés de 81 000 utilisateurs Facebook sont en vente sur internet.

Des extensions malveillantes au cœur de la fuite?

Bien que Facebook ait mentionné avoir communiqué le problème aux autorités, le média social dit ne pas être responsable de la fuite de ces informations et pointe plutôt du doigt des extensions malveillantes sur les navigateurs web tel Chrome, Firefox ou Opera.

Qui dit vrai? Difficile à dire, bien qu’il ne soit pas impossible en effet que des extensions aient pu soutirer des informations à l’insu des utilisateurs.

Il y a bien sûr eu le cas de l’extension malveillante EKO, mais d’autres à l’apparence inoffensive pourraient être responsables également.

Comment retirer les extensions malveillantes sur nos navigateurs

Il est donc judicieux d’aller faire un tour dans les extensions de notre navigateur et de regarder si elles sont vraiment pertinentes, mais également si elles proviennent de développeurs crédibles, puis de les supprimer dans le cas contraire.

Et pour les curieux qui désirent savoir combien valent ces informations des comptes Facebook, les pirates les vendraient pour seulement 10 sous américains par compte.

À un prix aussi bas, il est donc doublement important de faire attention!

Lire l’enquête de la BBC sur la vente des informations des comptes Facebook

7 conseils pour ne pas se faire pirater son Facebook

Petit bloc bas de chronique


Francois et votre PME sur le web