Une importante faille exploite les iPhone et iPad via l'application Mail

Une importante faille de sécurité a été découverte à travers l’application de courriel Mail sur iPhone et iPad. En envoyant un simple courriel, un pirate peut réussir à prendre contrôle de l’appareil et extraire des données.

L’entreprise de cyber sécurité ZecOps a découvert deux failles dans l’application de courriel Mail sur appareil iOS d’Apple. L’une d’entre elles est particulièrement critique, puisqu’elle peut permettre à un pirate de soutirer facilement plusieurs informations.

Facile comment? À l’aide d’un simple envoie d’un courriel et à l’ouverture de celui-ci dans l’application Mail, un code malicieux s’installe sur le téléphone et exploite une faille de l’application.

Cette faille donne ainsi accès aux pirates à la mémoire de l’appareil et leur permet donc d’extraire les informations qui y sont stockées.

Apple application Mail iPhone iPad vulnérabilité

L'application de courriels Mail sur iPhone et iPad a une vulnérabilité critique qui compromet la sécurité de l'appareil.

Une vulnérabilité sur Mail vieille de 2012

Selon ZecOps, cette vulnérabilité de l’application Mail est actuellement exploitée par des pirates informatiques et le serait même depuis 2018. Pire, la vulnérabilité de l’application Mail remonterait à 2012 et à iOS 6.

Selon leur étude, l’attaque est extrêmement sournoise, puisque contrairement à bien d’autres attaques d’hameçonnage, il n’y a pas de liens à cliquer ou de fichiers à télécharger pour être infecté. La simple ouverture du courriel permet aux pirates d’exploiter la vulnérabilité de l’application.

Pour effacer toutes traces de leur intrusion dans l’iPhone ou l’iPad, les pirates vont jusqu’à supprimer à distance le courriel qu’ils ont envoyé.

Deux indices permettraient néanmoins de savoir s’il y a anguille sous roche. Sur iOS 12, l’application Mail peut planter après l’ouverture du courriel infecté, alors que sur iOS 13 on remarque plutôt un ralentissement de l’application.

Un correctif sera déployé prochainement par Apple

Apple n’a officiellement pas voulu commenter la vulnérabilité, mais un représentant de l'entreprise  nous a contacté pour précisé ceci:

Apple prend au sérieux tous les rapports de menaces à la sécurité. Nous avons étudié en profondeur le rapport des chercheurs et, sur la base des informations fournies, nous avons conclu que ces problèmes ne posaient pas de risque immédiat pour nos utilisateurs. Les chercheurs ont identifié trois problèmes dans Mail, mais à eux seuls, ils sont insuffisants pour contourner les protections de sécurité de l'iPhone et de l'iPad, et nous n'avons trouvé aucune preuve qu'ils ont été utilisés contre des clients. Ces problèmes potentiels seront bientôt traités dans une mise à jour logicielle. Nous apprécions notre collaboration avec les chercheurs en sécurité pour aider à assurer la sécurité de nos utilisateurs et nous remercions les chercheurs pour leur aide. 

ZecOps de son côté mentionne qu’ils ont contacté l’entreprise de Tim Cook et que ceux-ci ont reconnu qu’il y avait effectivement une faille avec l’application Mail.

Un correctif est en voie d’arrivée, alors qu’un premier correctif en forme de bêta est présentement disponible. Il s’agit de la version 13.4.5 bêta d’iOS 13.

Ainsi au cours des prochaines semaines la version stable de cette mise à jour devrait être déployée.

Entre temps, il est recommandé de ne plus ouvrir de courriel dans l’application Mail et plutôt utiliser l’application de son service de courriel que ce soit Gmail, Outlook ou autre.

Consulter notre kit antifraude sur fraudeweb.com

Petit bloc bas de chronique