Google a-t-il enfin trouvé le remède pour bloquer les malwares et virus?

Google s’allie à trois compagnies, Eset, Lookout et Zimperium et forme l’App Defense Alliance dans le but d’obtenir de l’aide dans la détection d’applications malveillantes qui peuvent se glisser dans le Google Play Store.

Des applications mobiles qui cachent un malware téléchargé des millions de fois à partir du Google Play Store, ça vous dit quelque chose? C’est assez clair que l’entreprise américaine a du mal à garder sa boutique propre.

Les jours passent et se ressemblent pour les utilisateurs d’Android qui doivent la plupart du temps vérifier s’ils n’auraient pas téléchargé la nouvelle application dangereuse qui fait la une.

Google a donc finalement décidé d’avouer sa faiblesse et de faire appel à trois entreprises qui travaillent dans la cybersécurité et les antivirus pour les aider à empêcher que ces apps malveillantes soient présentes dans son Play Store.

google eset lookout zimperium app defense alliance play protect

Google nous présente sa nouvelle association, l’App Defense Alliance.

Une lourde tâche les attend

Avant la formation de cette alliance, c’est le Google Play Protect à lui seul qui avait la tâche d’analyser les applications du Play Store, soit plus de 2.8 millions. Malheureusement, les nombreuses failles quasi hebdomadaires ont su traduire leur difficulté à fournir.

L’App Defense Alliance va donc unir leurs forces pour détailler l’analyse de toutes les applications avant qu’elles soient officiellement acceptées sur le Google Play Store. Les différents outils d’Eset, Lookout et Zimperium seront directement branchés sur ceux de Play Protect.

Le dernier rapport de sécurité d’Android nous apprend que seulement 0.04% des applications sur le Play Store sont malveillantes, mais si l’on prend en compte les 2.5 milliards d’utilisateurs actifs, la liste de gens touchés s'élève à plusieurs millions de personnes.

Seul le temps nous dira si ce partenariat aidera la cause de Google. On est bien prêt à leur accorder le bénéfice du doute parce qu’avec toutes ces histoires d’applications malicieuses sur le Play Store, on ne sait plus trop où donner de la tête. 

Nos choix: antivirus et suites de protection 2019

Un malware sur Android qui se réinstalle même après avoir été supprimé

Petit bloc bas de chronique
Trousse optimiser cellulaire téléphone intelligent François Charron