Google, Facebook et Apple appelés à suivre ses utilisateurs et la COVID-19

Le gouvernement américain a entrepris des pourparlers avec les gens du web tels que Google, Facebook et Apple afin qu’ils mettent leurs technologies de localisation au service de la santé publique et ainsi freiner la propagation du coronavirus.

C’est le Washington Post qui nous apprend cette nouvelle, alors que 3 sources anonymes ont partagé ces discussions au journal américain.

Concrètement à quoi ça pourrait ressembler une telle mesure?

Selon le journal, les données seraient compilées anonymement afin de suivre les déplacements des utilisateurs et ainsi suivre l’évolution de la maladie ou bien voir si les gens respectent les consignes d’isolement ou de distance sociale. Cela pourrait également aider les autorités à localiser les endroits nécessitant une intervention plus féroce contre le virus.

Google a confirmé, par l’entremise d’un porte-parole, que des discussions à ce sujet avaient bien été entamées avec le gouvernement américain et a mentionné travailler sur sa propre initiative durant la crise.

« Nous étudions les moyens de regrouper les informations de localisation anonymisées dans la lutte contre la COVID-19. Un exemple pourrait être d’aider les autorités sanitaires à déterminer l’impact de l’éloignement social, similaire à la façon dont nous montrons les horaires des restaurants populaires et les modèles de trafic dans Google Maps. »

Google Facebook Apple localisation utilisateurs Covid-19 Coronavirus

Peut-on s'attendre à ce que Google, Facebook et Apple nous suivent en permanence?

Et le respect de la vie privée dans tout ça?

La demande du gouvernement américain a de quoi faire frissonner au niveau du respect de la vie privée.

Certains pourraient y voir une façon pour le gouvernement de suivre à la trace la population. D’autres rappelleront que Facebook n’est pas un grand exemple quant au respect de la vie privée.

Bref, bien des questions se posent quant à la collecte d’autant d’informations sur les usagers.

C’est sans compter qu’il est à se demander si d’autres gouvernements dans le monde ne demanderont pas la même aide auprès des géants du web si ceux-ci devaient accepter d’aider en ce sens le gouvernement américain.

Un débat éthique pourrait donc émerger quant à savoir si l’on est à l’aise ou non d'être suivi de la sorte dans le but d’endiguer la maladie.

COVID-19: Amazon limite la livraison qu'aux produits essentiels

Votre ordinateur pourrait aider à trouver un remède au coronavirus