Google va obliger les mises à jour de sécurité sur les appareils Android

Google va renforcer la sécurité des appareils Android en forçant les constructeurs à offrir ses mises à jour de sécurité pendant une période de deux ans.

Pour plusieurs, les appareils Android sonnent comme un certain danger au niveau de la sécurité. De par son système ouvert, il est souvent critiqué (surtout par les utilisateurs d’Apple) d’être négligent au niveau de la sécurité.

Ce que plusieurs ignorent, c’est que l’équipe de Google offre tous les mois des mises à jour de sécurité pour les appareils Android. Le problème c’est que les constructeurs comme Samsung, HTC, LG ou autres trainent souvent de la patte pour les offrir directement à leurs utilisateurs.

Google a ainsi changé son contrat d’utilisation pour son système d'exploitation Android afin de forcer les constructeurs à offrir ses mises à jour pendant au moins deux ans.

Google mises à jour sécurité obligatoires

Google oblige les constructeurs à offrir ses mises à jour de sécurité pour les appareils Android.

Mises à jour de sécurité obligatoires aux 90 jours sur Android

Le site très branché The Verge a obtenu une copie du contrat que Google fait signer aux constructeurs de téléphone intelligent ou de tablettes utilisant le système Android.

On y apprend que tous les appareils vendus après le 31 janvier 2018 ayant 100 000 utilisateurs ou plus seront forcés d’offrir les mises à jour de sécurité de Google pour une période de deux ans. Puis à partir du 31 janvier 2019, ce seront tous les appareils qui devront offrir les mises à jour.

Google stipule dans le contrat que les constructeurs doivent obligatoirement offrir au moins 4 mises à jour de sécurité durant la première année. Il n’y aurait toutefois pas de nombre précis pour la deuxième année.

Android Google mises à jour obligatoire

Les constructeurs d'appareils utilisant Android ont 90 jours pour offrir les mises à jour de sécurité de Google.

 

À la fin de chaque mois, les constructeurs ont donc 90 jours pour offrir la dernière mise à jour de sécurité de Google à ses utilisateurs.

Qu’arrivera-t-il si un constructeur n’obéit pas au contrat de Google? Et bien, si l’entreprise américaine n’a pas reçu de justification valable de la part du constructeur elle se donnera le droit de refuser qu’un futur appareil du constructeur puisse utiliser son système Android. Cela pourrait ainsi provoquer le retardement du lancement d’un appareil.

Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les utilisateurs d’appareils Android, alors que Google démontre qu’il a l’intention de mieux encadrer la sécurité de son système sur des millions d’appareils dans le monde.

Petit bloc bas de chronique


Francois et votre PME sur le web