Les risques d'acheter de la marijuana en ligne ou avec sa carte de crédit

La légalisation de la marijuana au Canada entraine des conséquences pour les personnes ayant acheté du cannabis en ligne et/ou avec une carte de crédit. Ceux-ci pourraient être bannis à vie des États-Unis s’ils tentent de franchir la frontière américaine.

Depuis le 17 octobre 2018, la marijuana est devenue légale au Canada ce qui a entrainé un raz de marée à la Société du Cannabis du Québec, alors que la SDCQ s’est vite retrouvée à court de pot.

Les ventes en ligne ont d’ailleurs explosé, alors que pas moins de 30 000 transactions ont été effectuées seulement lors de la première journée. Cependant, l’achat de pot en ligne peut entrainer des conséquences graves si l’on prévoit aller aux États-Unis.

Achat pot marijuana cannabis en ligne carte de crédit

Les douaniers américains n'entendent pas rire avec les Canadiens ayant acheté du pot.

Un risque d’être banni à vie pour avoir acheté du pot en ligne

Avec la légalisation de la marijuana, les douanes américaines ont les crocs. Bien que légal dans dix états américains, il reste que le cannabis demeure illégal au pays de l’oncle Sam.

Ainsi, on apprend que l’on pourrait être littéralement banni à vie si les douaniers américains apprennent que l’on a acheté du pot.

Comment peuvent-ils le savoir? Grâce à notre carte de crédit.

En vertu du USA Patriot Act, les États-Unis se sont donné le droit de scruter les transactions faites avec une carte de crédit. Et comme tous les serveurs des cartes comme Visa ou MasterCard sont situés aux États-Unis, ils peuvent aisément reconnaître si l’on a acheté de la marijuana via le code de transaction de la SQDC.

Achat pot marijuana cannabis en ligne SQDC

Le code de la SQDC est facilement visible comme on peut le voir sur le relevé de carte d'un joyeux membre de mon équipe.

 

Par la force des choses, si l’on achète du pot en ligne, la seule façon de payer la SQDC est de le faire avec une carte de crédit. Bref, on devient facilement identifiable.

Il ne faut donc pas être surpris si les douaniers américains posent davantage de questions afin de savoir si l’on a déjà consommé du pot dans le passé.

Si l’on est honnête (comme on doit toujours l’être aux douanes) et que l’on répond en avoir déjà consommé, le douanier pourrait aller regarder nos transactions et voir si l’on en a déjà acheté et ainsi nous bannir du pays.

Si cacher la vérité n’est pas une meilleure option, il est conseillé de carrément refuser de répondre aux questions liées au pot. Le douanier nous retournera de bord, mais au moins nous ne serons pas bannis du pays.

Le sujet demeure très vif, puisque la légalisation est toute récente. Il sera intéressant de voir si les douaniers américaines seront aussi strictes ou s'ils assoupliront leurs procédures et refuseront réellement l’accès à des milliers de touristes canadiens prêts à dépenser chez eux. Surtout si l'on en a acheté qu'une fois ou deux fois dans notre vie.

N’empêche qu’à court terme, si vous désirez acheter de la marijuana et prévoyez aller aux États-Unis, il est peut-être plus judicieux de ne pas l’acheter avec une carte de crédit ou en ligne. Sinon, pensez peut-être opter pour une carte prépayée!

En savoir plus sur les douanes américaines et la marijuana (en anglais)

Petit bloc bas de chronique


Francois et votre PME sur le web