Mark Zuckerberg craint que Facebook tombe en panne due à la Covid-19

Alors que de plus en plus de gens sont appelés à rester en confinement à la maison pour limiter la propagation du coronavirus, les services de Facebook sont utilisés à un tel point que Mark Zuckerberg craint que les serveurs s’effondrent.

Alors que les enfants ne vont plus à l’école et que de plus en plus de gens restent en quarantaine à la maison, les services et applications de Facebook atteignent un nouveau sommet d’utilisation.

Les gens vont sur Facebook pour s’informer de la situation, vont clavarder sur Messenger pour le travail ou pour rester en contact avec des proches, lancent des appels avec WhatsApp et partagent des photos et vidéos sur Instagram.

Puisque toutes ces applications appartiennent à Facebook, cela fait en sorte que le pic d’utilisation atteint un sommet.

À un tel point que cela inquiète Mark Zuckerberg qui s’est livré en conférence de presse téléphonique sur les défis que rencontre présentement Facebook durant la crise de la Covid-19.

Mark Zuckerberg Facebook

Mark Zuckerberg s’inquiète du pic d’utilisation des services de Facebook.

Renforcer les serveurs

En confinement chez lui en Californie, Mark Zuckerberg a expliqué les défis qui attendent Facebook et ses applications sœurs.

L’un des principaux défis est de s’assurer que les serveurs tiennent le coup, alors qu’il a notamment pris WhatsApp et Messenger en exemple.

Les appels téléphoniques et vidéos ont doublé sur ces deux applications depuis le début de la crise, ce qui place un énorme poids sur les serveurs de Facebook.

Zuckerberg explique que le pic de ce type d’appel survient généralement lors du jour de l’An.

Une journée c’est correct, mais on peut imaginer qu’une pression récurrente chaque jour de la sorte fait travailler fort les infrastructures de Facebook.

L’utilisation pourrait encore s’accentuer si de plus en plus de régions obligent le confinement de ses citoyens comme c’est le cas en Italie par exemple.

Zuckerberg a indiqué que les ingénieurs de chez Facebook travaillent actuellement à renforcer les infrastructures du réseau social, afin d’éviter un effondrement tant craint.

Il est à espérer qu’une telle situation ne se produira pas, alors que cela pourrait certainement alimenter un certain vent de panique chez certains utilisateurs.

L’une des choses que l’on peut faire cependant pour aider est de limiter notre utilisation et juger la pertinence en ce qui a trait à faire certaines publications. On peut aussi peut-être se tourner vers les messages textes où utiliser d’autres services d’appels vidéo plutôt que d'utiliser Messenger et WhatsApp.

Whatsapp version Gold et vidéo Martinelli: démêler le vrai du faux

Google, Facebook et Apple appelés à suivre ses utilisateurs et la COVID-19

Brevet EP 1694829-B1, une vidéo complètement fausse sur le coronavirus