Mark Zuckerberg poussé vers la porte de sortie de Facebook?

Le 30 mai prochain aura lieu une réunion des actionnaires de Facebook. Un vote y sera tenu quant à savoir si Mark Zuckerberg doit être reconduit à la tête du média social. Celui-ci pourrait ne pas y survivre tant la pression est forte.

Elle est bien loin l’époque où Mark Zuckerberg n’était qu’un étudiant d’Harvard et où il a créé la première version de Facebook.

Depuis, on le sait, le média social est devenu l’une des entreprises les plus riches au monde, mais aussi l’une des plus controversées.

Embourbés dans de multiples scandales qui s’accumulent, plusieurs intervenants et organismes appellent au départ du fondateur Mark Zuckerberg.

Mark Zuckerberg vote de confiance actionnaires 30 mai

Mark Zuckerberg pourrait être poussé vers la sortie lors de la réunion des actionnaires de Facebook.

 

Le cofondateur de Facebook demande son démantèlement

Mark Zuckerberg vit-il ses dernières heures à la tête de Facebook? Rien n’est moins sûr, cependant plusieurs voix s’élèvent pour demander son départ.

Ces dernières années la pression a passablement monté pour Zuckerberg, que ce soit au niveau du respect de la vie privée, du manque de contrôle pour endiguer les fausses nouvelles ou de la manipulation d’individu qui a possiblement fait basculer des élections.

Pour plusieurs, Facebook est devenu incontrôlable. C’est notamment le cas du cofondateur de Facebook, Chris Hughes, qui s’est exprimé dans une lettre ouverte du New York Times pour appeler au démantèlement de Facebook.

Mark est une personne bonne et gentille. Mais je suis fâché que sa concentration sur la croissance l’ait conduit à sacrifier sécurité et civilité pour des clics. Je suis déçu de moi-même et de la première équipe de Facebook de ne pas avoir réfléchi davantage à la manière dont l’algorithme du fil d’actualité pourrait changer notre culture, influencer les élections et renforcer des dirigeants nationalistes. Et je suis inquiet que Mark se soit entouré d’une équipe qui renforce ses convictions au lieu de les défier.

 

Un message qui est également repris par deux organismes du nom de Color of Change et Majority Action qui font actuellement pression sur les actionnaires de Facebook pour que Mark Zuckerberg soit démis de ses fonctions.

La structure de gouvernance de Facebook menace les droits civils de ses utilisateurs noirs et les intérêts financiers de ses actionnaires. Un changement durable pour remédier à la désinformation, à la discrimination, aux mouvements violents et aux violations de données qui mettent les utilisateurs, en particulier les Noirs, en danger, ne peut être soumis aux caprices d'une seule personne (...) les violations des droits civils sont une priorité opérationnelle.

Rashad Robinson, Président de Color of Change

 

Ces scandales à répétition et les promesses en l’air ont sans aucun doute mis à rude épreuve la confiance des milliards d’utilisateurs de Facebook, Instagram et WhatsApp. De quoi faire possiblement peur aux actionnaires qui n’ont certainement pas envie de voir ceux-ci délaisser leurs produits.

Les prochains jours s’annoncent donc des plus ardus pour Zuckerberg, alors qu’il ne faudrait pas se surprendre de voir encore plus de gens appeler à son départ.

Un tournant majeur s’inscrirait alors pour le plus grand média social au monde.

Nos messages privés sur Facebook lus impunément par une firme extérieure

Le design de Facebook qui pourrait déranger des utilisateurs

Une app pour protéger notre vie privée sur les médias sociaux et le web

Petit bloc bas de chronique