Notre assistant vocal peut être piraté avec un pointeur laser!

Des chercheurs de l’Université du Michigan et de l’University of Electro-Communications au Japon ont révélé une nouvelle vulnérabilité dans les assistants vocaux tel Google Home, Echo d’Amazon ou HomePod d’Apple. À l’aide d’un simple pointeur laser, un assistant vocal peut être piraté.

La domotique ou plus simplement la maison intelligente est un sujet qui divise. Certains y voient une intrusion de leur vie privée dans leur domicile, d’autres un moyen de se simplifier la vie.

L’idée d’avoir un micro à la maison qui nous écoute en attente des commandes magiques Ok Google, Alexa ou Siri, a de quoi froisser avec raison certaines personnes.

Voilà qu’on apprend qu’il n’y a pas que la voix qui nous permet d’activer ces appareils. Un simple pointeur laser aussi peut le faire!

Google Home Echo Alexa piratage pointeur laser

Nos assistants vocaux sont vulnérables à un simple pointeur laser!

Comment un pointeur laser peut-il pirater un assistant vocal?

Selon l’étude publiée par les chercheurs, pratiquement tous les assistants vocaux peuvent être contrôlés par un pointeur laser. Google Home, Echo d’Amazon, Facebook Portal, même des téléphones précis comme l’iPhone XR, le Galaxy S9 de Samsung ou le Pixel 2 de Google.

Bien que cela puisse être assez inquiétant, il reste que ce n’est pas aussi facile que de simplement pointer le pointeur sur l’appareil et hop le tour est joué. Non, en fait il faut être extrêmement précis et être équipé des bons outils.

N’empêche qu’il y a eu lieu de se demander comment est-ce possible? En fait, quand on lance une commande vocale à notre assistant, les microphones de l’appareil convertissent le son en signaux électriques. Ce sont ces signaux qu’est en mesure de reproduire un pointeur laser.

À l’aide d’un laser et d’un modulateur de signaux, quelqu’un pourrait donc contrôler notre assistant vocal et lui demander d’ouvrir nos lumières, la porte d’entrée, faire un achat en ligne, bref toutes les commandes qu’on peut demander à notre assistant vocal.

Encore faut-il que la personne soit vraiment précise, car le laser doit directement pointer le microphone de l’appareil.

Comme le démontrent les vidéos des chercheurs, ce n’est malgré tout pas impossible.

 

 

Les fabricants d’assistants vocaux ont été mis au courant de cette vulnérabilité et travailleraient présentement à une alternative pour protéger les utilisateurs contre cette technique.

Dans tous les cas, ne laissez peut-être pas votre assistant à la vue de tous et méfiez-vous des lasers!

Un nouvel assistant Echo d'Amazon pour plus d'immersion sonore

Google Nest Hub: l'assistant vocal avec écran qui répond à presque tout

Petit bloc bas de chronique
Trousse optimiser cellulaire téléphone intelligent François Charron