Porter plainte contre un cybercriminel

Vous êtes victime d’une fraude sur le web ou de harcèlement via les médias sociaux? Il est possible de porter plainte aux autorités. 

Même dans un monde virtuel, les crimes, les victimes et les criminels peuvent être bien réels.

On vole votre voiture? Vous n'hésiterez sûrement pas à alerter les policiers.

On vous envoie des menaces par courriel? Vous avez aussi le droit de porter plainte.

Dans des cas de cybercriminalité, les agents de votre service de police municipal, de la Sûreté du Québec ou de la GRC peuvent vous aider.

Un courriel que vous avez lu vous a fait sentir mal à l'aise, on écrit des propos haineux qui vous concernent via un réseau social, vous avez fourni des renseignements personnels sur le web croyant qu'ils étaient demandés par votre institution financière ou encore quelqu'un diffuse des photos ou des vidéos de vous sur Internet sans votre consentement?

Vous pouvez prendre action pour que justice soit faite.

Pour faciliter le travail des policiers, il vous faudra fournir un maximum d'informations qui permettront d'étoffer votre dossier:

  • le pseudonyme du suspect (son nickname) et son adresse courriel,
  • une copie de la discussion ou des messages,
  • le nom et l'adresse de la plate-forme utilisée (Messenger, Facebook, blogue, site web, forum de discussions, etc.),
  • le nom du groupe de discussion et les éléments qui ont été utilisé (photo, texte, vidéo, etc.),
  • tout autre renseignement pertinent.

Liste complète: éléments à fournir

Un autre élément important à fournir est l'adresse IP. Ce numéro, constitué de quatre nombres entiers séparés par des points (ex.: 111.111.11.11), identifie l'ordinateur qui est connecté à Internet. C'est l'adresse IP qui permet de localiser l'endroit d'où les méfaits ont été commis.

Comment récupérer une adresse IP?

Selon l'outil de messagerie que vous utilisez, il peut être relativement simple d'obtenir l'adresse IP d'un expéditeur.

Outlook: en demandant à Outlook d'afficher les «en-têtes Internet» ou la «source du message».

Hotmail: en cliquant sur le bouton de droite de la souris, le pointeur placé sur le courriel désiré, sélectionnez «afficher la source».

Yahoo Courriel: en sélectionnant «actions», au haut du message, cliquez sur «voir l'en-tête complet».

Si vous n'y arrivez pas, demandez l'assistance d'un de nos pros dans le Forum 911Ordi.

Forum 911 Ordi

Suis-je victime d'un crime?

Se poser la question est déjà un bon indice que la réponse puisse être «oui». C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à consulter les services de police. Pour porter plainte, référez-vous au service de police de votre localité, à la SQ ou à la GRC. Des équipes d'agents spécialement dédiées à ces types de méfaits prennent en charge les dossiers de cybercrimes.

Sur le site de la Sûreté du Québec, vous trouverez beaucoup d'informations sur la cybercriminalité dont un questionnaire pour vous aider à déterminer si vous êtes victime d'un cybercrime.

Sûreté du Québec - section cybercriminalité
Sûreté du Québec - questionnaire

Protégez-vous des arnaques et fraudes sur le web grâce à fraudeweb.com