Savez-vous détecter les tentatives de fraudes? Cette étude dit que non!

Une récente étude d’Interac corp démontre qu’une grande majorité de Canadiens sont incapables de détecter les tentatives de fraudes et d’hameçonnage sur le web. De quoi rappeler l’importance de bien regarder tout ce que l’on reçoit par texto ou courriel et ce qu’on voit sur le web.

On pense trop souvent que ça n’arrive qu’aux autres et que l’on est à l’abri des cas de fraudes, mais n’importe qui peut être touché par une tentative de fraude et tomber dans le panneau.

Les pirates regorgent d’inventivité pour tenter de nous appâter via des messages textes, des courriels d’hameçonnage ou de fausses pages internet.

Ils utilisent toutes les grandes compagnies et leurs logos. Apple, Interac, l’Agence du Revenu du Canada, Revenu QuébecDesjardins, Google, PayPal, Amazon et j’en passe.

Il est ainsi important d’être vigilant et de savoir reconnaitre certains indices qui révèlent les cas de fraudes.

Études canadiennes Interac déceler tentatives de fraudes et hamecçoonages web

Un récent sondage démontre que la majorité des Canadiens sont incapables de déceler les tentatives de fraudes et d’hameçonnage.

96% des Canadiens incapables d’identifier l’option la plus sécuritaire

Dans le cadre du mois de la prévention de la fraude, Interac a réalisé un sondage auprès de 1064 Canadiens pour évaluer leur niveau de sensibilisation à la fraude en ligne et leur capacité à reconnaitre des communications suspectes. Le moins que l’on peut dire, c’est que les résultats sont accablants.

Si près de 7 Canadiens sur 10 considèrent être en mesure de détecter les tentatives d’hameçonnage, 96% n’ont en réalité pas été en mesure d’identifier l’option la plus sécuritaire lorsqu’ils furent mis à l’épreuve.

En rafale, voici quelques résultats observés par le sondage:

  • 84% des personnes sondées n’ont pas été en mesure de déterminer le niveau de risque d’un prétendu transfert d’argent.
  • 63% des personnes sondées n’ont pas été en mesure de déterminer le niveau de risque d’une vérification d’identifiants personnels.
  • 82% des personnes sondées n’ont pas été en mesure d’identifier les liens d’hameçonnage.
  • 55% des personnes sondées croient qu’ils sont protégés de la fraude tant qu’ils ne cliquent sur aucun lien.
  • 65% de la génération Z Adulte est moins sûrs de pouvoir identifier les tentatives d’hameçonnage.
  • 44% des milléniaux croient qu’il est plus probable de se faire piquer par un essaim d’abeilles que d’être victime de fraude bancaire.
  • 46% des boomers croient qu’il suffit de fermer son navigateur pour empêcher les tentatives de fraudes.

 

Des conseils pour détecter les tentatives de fraudes

Je le répète à chaque texte que je publie concernant une tentative de fraude ou d’hameçonnage, mais le mot d’ordre demeure le même : VIGILANCE.

Il faut en effet être vigilant en tout temps et se fier à son instinct. Si c’est trop beau pour être vrai, c’est qu’il y a de très bonnes chances que ce soit faux.

Voici donc une petite liste de conseils à mettre en pratique lorsque vous recevez un message texte ou courriel que vous soupçonnez d’être une tentative de fraude :

  1. Ne cliquez jamais sur un lien sans en vérifier l’authenticité.
  2. Connaissez-vous l’expéditeur? Vérifier l’adresse courriel ou numéro de téléphone de l’expéditeur.
  3. Vérifiez l’orthographe du message. Les pirates font souvent des fautes.
  4. Communiquez avec l’entreprise qui vous a rejoint via un autre canal pour vérifier si le message est vrai.

 

Si le doute persiste, vous pouvez également me demander mon avis via ma page Facebook et il me fera plaisir à moi et mon équipe de vous répondre.

Également, la grande majorité des compagnies qui sont utilisées pour des fraudes mettent en place des services pour leur partager des messages que l’on trouve louches. Si vous effectuez une recherche avec le nom de l’entreprise et le mot phishing ou hameçonnage vous devriez voir une page vous expliquant comment leur envoyer le message que vous jugez suspect.

Il va de soi qu’il est aussi important de protéger sa machine, que ce soit son ordinateur ou son téléphone intelligent, avec un antivirus ou une suite de protections, alors que plusieurs d’entre eux sont en mesure d’identifier les menaces et nous protéger.

Enfin, restez au courant des dernières tentatives de fraude sur le web et si jamais vous deviez malheureusement tomber dans l’un des pièges des pirates, sachez qu’il existe des ressources pour vous aider en cas de fraude.

Nos choix d'antivirus et suites de protection sur ordinateur

Nos choix d'antivirus et suites de protection sur mobile et tablette

Ce VPN fait bien plus que protéger notre connexion internet

Petit bloc bas de chronique
Choix antivirus 2019 François Charron