Scandale d'informations personnelles sur Facebook: Comment se protéger

 

La collecte de données personnelles sur Facebook est un sujet qui monopolise beaucoup d’attention et avec raison. Or, il existe des petits trucs simples pour se protéger et donner le moins d’informations possible à Facebook et autres réseaux.

Le scandale Cambridge Analytica et sa collecte illégale d’informations personnelles sur Facebook nous poussent à nous interroger sur l’utilisation que l’on fait d’internet et des réseaux sociaux.

Si certains prônent carrément la suppression des comptes Facebook avec le mouvement #EffacezFacebook et #deletefacebook il reste que ce n’est pas quelque chose de si facile à faire tellement ce type de réseau est présent dans nos vies quotidiennes.

Et s’il existait des moyens de demeurer sur Facebook tout en donnant le moins d’informations possible? Car il est là le vrai problème, nous donnons beaucoup trop d’informations à Facebook, et ce, sans peut-être le savoir consciemment. Il est d'ailleurs possible d'obtenir une copie du fichier d'informations que possède Facebook sur nous.

Informations personnelles Facebook

Donner moins d’informations sur nous

Première chose de base, enlevez les informations superficielles qui ne servent qu’à mieux établir un profil de vous.

Notre date d’anniversaire, notre emploi, nos études, le lieu où nous habitons, pourquoi afficher tout ça!? Facebook et les compagnies raffolent de ces informations puisqu’elles leur permettent d’établir un portrait de nous.

Allez donc faire un tour sur votre profil et cliquez sur le petit crayon à droite de ses informations pour ensuite les enlever.

Retirer informations personnelles sur Facebook

Retirer des fonctions et jeux qui collectent des informations

Oui, c’est plaisant les Candy Crush et FarmVille de ce monde, mais ces jeux ou sondages sont aussi des pièges pour collecter des informations personnelles à notre insu.

En effet, quand nous ajoutons un jeu sur Facebook ou que l’on nous demande de nous connecter à Facebook sur notre téléphone pour jouer à un jeu ou utiliser une application c’est une tonne d’informations sur nous et nos amis que nous acceptons également de leur transmettre.

Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle? Poser la question c’est souvent y répondre.

Également, pourquoi afficher où nous sommes sur l’une de nos publications? Encore là, c’est une information qui permet de mieux dresser un portrait de nos goûts en mentionnant où nous sommes allés manger, où l’on est allés boire un verre ou bien le spectacle que nous sommes allés voir.

Retirer la géolocalisation et le GPS dans les réglages de son téléphone est d’ailleurs une bonne chose pour donner le moins d’informations sur nous. Nul besoin pour un service ou une entreprise de savoir où nous sommes en permanence.

Geolocalisation Facebook donnees personnelles

Épurer son compte Facebook et nos interactions

L’algorithme de Facebook est conçu pour collecter de l’information selon l’utilisation que l’on fait de Facebook.

Cliquer j’aime, commenter ou partager une publication, ouvrir le lien dans une publication, regarder simplement une publication, toutes ces petites choses en apparence anodines en disent long à Facebook. Ça lui permet de savoir quels sont nos intérêts selon l’interaction que nous avons eue avec une publication. Il favorise alors ce type de publication pour nous en présenter davantage.

Ça peut avoir ces bons côtés, puisqu’on aime voir des publications dans nos champs d’intérêt, mais il n’est pas nécessaire de le faire sur tout ce qui passe sur Facebook.

Comptes facebook informations personnelles

Réduire son nombre d’amis à ceux dont nous sommes réellement amis, aimer les pages officielles et les boutiques ou marques que l’on apprécie vraiment permet d’améliorer les publications que l’on voit sur le fil d’actualité et permet de donner moins d’informations inutiles à Facebook.

Enfin, il est bien important de resserrer ses paramètres de sécurité sur son compte Facebook. Que ce soit pour établir qui peut voir nos publications, qui peut nous contacter, ou ne pas être visible sur les moteurs de recherche en autres.

Bref, il faut repenser à l’utilisation que l’on fait de Facebook et des services sur internet et réfléchir un peu à ce que l’on partage afin de se protéger.

Petit bloc bas de chronique