Soyez alertes! Tentatives de fraude bancaire ciblant les abonnés Netflix

Si vous êtes un abonné du service de vidéo sur demande Netflix, soyez alertes car un courriel visant à frauder les comptes bancaires des utilisateurs circule.

Le message en question indique que vous devez réactiver votre abonnement Netflix car un problème est survenu avec le traitement de votre carte de crédit.

On demande de mettre à jour les informations sur la carte en suivant un lien pour conserver son compte actif.

Évidemment, lorsqu'on clique, on ne se retrouve pas dans l'espace de paiement sécurisé de Netflix, mais plutôt sur un site qui affiche les couleurs de la compagnie uniquement dans le but d'obtenir les informations de crédit des abonnés.

De l'hameçonnage pur et dur!

Plus d'infos sur la tentative de fraude

Dans le courriel envoyé aux abonnés Netflix ciblés par cette vague d'hameçonnage, on peut lire ceci:

Restart Membership

There was a problem precessing your credit card.
Please update your credit card info to keep your Netflix Account active.

-The Netflix Team

Fraude courriel Netflix


Juste en voyant l'adresse de l'expéditeur, dans ce cas-ci ''neyflix.JavaMail.empcloudprod@secureserver.net'', il y a quelque chose de louche!

Lorsqu'on clique sur l'hyperlien contenu dans le courriel, on est redirigé vers une page Web qui affiche les couleurs de Netflix.

On demande d'entrer son nom, sa date de naissance, son adresse et, évidemment, son numéro de carte de crédit ET le code de sécurité figurant au verso de celle-ci. Et on peut aussi fournir les infos de son compte PayPal!

 

Netflix faux site Web

Bref, tout ce dont un fraudeur a besoin pour porter des transactions à votre carte de crédit...

Il s'agit d'hameçonnage pur et dur, n'ayez aucune crainte pour votre compte Netflix, ce message n'a rien à voir avec votre abonnement à ce service.

Partager sur Facebook

Courriels frauduleux: comment les reconnaître et se protéger
Plus d'infos sur le harponnage, de l'hameçonnage ciblé

Petit bloc bas de chronique
Trousse optimiser cellulaire téléphone intelligent François Charron