Vos publications Facebook pourraient vous coûter cher d'assurance

On expose beaucoup de choses sur sa vie personnelle via les médias sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter. Les compagnies d’assurances en sont conscientes et c’est pourquoi vous pourriez vous retrouver à payer plus cher vos primes d’assurance à cause de vos publications.

Il y a des bons et des mauvais côtés aux médias sociaux. Ça nous permet de communiquer avec des gens de partout dans le monde et d’échanger des moments avec nos amis et abonnés, seulement il faut toujours faire attention à ce qu’on publie.

Quand on dit de faire attention à ce qu’on publie, on va souvent y penser pour un futur emploi. Après tout, les employeurs ne se gênent pas pour aller regarder les profils de ses candidats. Je le sais puisque je le fais pour mon entreprise!

Cependant, il faut aussi penser aux compagnies d’assurances, alors que certains détails dans nos publications pourraient faire monter nos primes d’assurance.

Publications Facebook Twitter Instagram médias sociaux prime assurance

Il y a toujours un risque avec ce qu’on publie sur Facebook et les médias sociaux.

Établir le profil de l’assuré avec ses publications

Non seulement les compagnies d’assurances vont-elles regarder nos publications en cas de soupçons de fraude, mais elles vont aussi chercher à dresser notre profil d’assuré avec plus de précision.

C’est le journal américain The Wall Street Journal qui a mis en lumière cette pratique alors que l’État de New York a commencé à sensibiliser la population contre cette démarche des compagnies d’assurances.

Quand vient le temps de dresser les polices d’assurance, les compagnies d’assurances vont se baser sur une série de critères comme notre âge, notre emploi, notre situation familiale, notre état de santé, notre mode de vie, etc.

C’est justement ce dernier point où les médias sociaux peuvent nous trahir.

Vous avez dit dans votre demande que vous n’étiez pas fumeur? Vous êtes mieux de ne pas avoir une photo ou une vidéo de vous sur Facebook ou Instagram qui démontre le contraire!

Ce n’est qu’un exemple, mais c’est le genre de petites choses que les compagnies d’assurance vont gratter sur les médias sociaux histoire de déterminer si nous sommes plus à risque qu'on ne le prétend et donc faire monter nos primes.

L’une des choses importantes à faire pour se protéger de cette pratique est évidemment de faire un petit ménage sur son profil, puis de modifier ses paramètres de confidentialité pour que seuls nos amis ou abonnés voient nos publications.

Dans le cas contraire, il faut toujours demeurer vigilant et y penser à deux fois avant de publier quelque chose qui pourrait en fin de compte nous coûter plus cher que quelques mentions j’aime.

Renforcez la confidentialité de vos comptes Facebook, Twitter et Instagram

Comment rendre son profil Facebook invisible des moteurs de recherches

Comment supprimer plusieurs publications Facebook d’un seul coup

Employeurs vs réseaux sociaux : ce site vous aide à gérer votre image

Petit bloc bas de chronique